Cas pratique : devenir enseignant

Les emplois d’avenir professeur (http://www.education.gouv.fr/cid61330/les-emplois-d-avenir-professeur.html) :

Le dispositif « emplois d’avenir professeur » s’adresse aux étudiants boursiers de l’enseignement supérieur, en deuxième année de licence minimum et âgés de moins de 26 ans.

Les emplois d’avenir professeur offrent à des étudiants boursiers se destinant à l’enseignement la possibilité d’entrer progressivement dans le métier grâce à un parcours visant le développement de leurs compétences professionnelles et l’acquisition d’une véritable expérience de terrain. Les étudiants concernés se voient ainsi confier un emploi à temps partiel au sein d’une école ou d’un établissement scolaire, sur une base moyenne de 12 heures par semaine.

Cette durée peut varier au fil de l’année afin de leur permettre de suivre leur formation universitaire, de préparer et de passer leurs examens universitaires et, en fin de parcours, les concours. Ils sont, au sein de l’école ou de l’établissement scolaire, encadrés et conseillés par un tuteur qui les suivra tout au long de leur formation au métier de professeur.

Les étudiants recrutés dans le cadre d’un EAP bénéficient d’une aide leur permettant de financer la suite de leurs études. Cette aide prend la forme de nouvelles bourses de service public, dont le montant vient s’ajouter à la rémunération des heures de mission effectuées dans une école ou un établissement scolaire, et aux bourses sur critères sociaux. Les revenus mensuels d’un EAP sont ainsi de 900 euros en moyenne (bourse comprise).

Professeur des écoles (http://www.education.gouv.fr/cid1052/professeur-des-ecoles.html) :

Prérequis : d’après les textes gouvernementaux, vous devez obligatoirement, à la date de publication des résultats d’admissibilité (généralement au printemps), correspondre à l’une des trois situations suivantes :

1) vous détenez un Master ;

2) vous êtes inscrit en Master 2 (vous devrez alors détenir votre Master au moment où vous serez nommé fonctionnaire stagiaire, généralement au début de l’été de la même année) ;

3) vous êtes inscrit en Master 1 (vous devrez alors être inscrit en Master 2 MEEF  au moment où vous serez nommé fonctionnaire stagiaire, généralement au début de l’été de la même année ; vous devrez détenir un Master pour être titularisé un an plus tard).

En pratique, dans le cas 2), il est préférable que le Master 2 dans lequel vous êtes inscrit soit un Master MEEF. En pratique, dans le cas 3), il semble impossible que le Master 1 dans lequel vous vous inscrivez ne soit pas un Master MEEF. Dans tous les cas, avant de s’engager sur cette voie, il est fortement conseillé que se rapprocher de l’ESPE de Strasbourg pour davantage de précisions sur ces prérequis.

Admission : sur concours (le Concours de Recrutement de Professeur des Ecoles, CRPE).

Professeur de langue chinoise contractuel ou vacataire dans le secondaire (https://www.ac-strasbourg.fr/pro/concours-carriere-mobilite/emplois/professeur-contractuel-et-vacataire/) :

Prérequis : détention d’une Licence.

Admission : candidature libre auprès du rectorat

ATTENTION : le recrutement en tant que contractuel ou vacataire ne peut présenter qu’un caractère temporaire. Un contractuel est recruté pour une suppléance généralement longue (maximum 1 année scolaire) et une rémunération mensuelle (environ 1.675 € brut hors indemnités) fixée en fonction des diplômes ; un vacataire est recruté pour une suppléance généralement courte strictement limitée à 200 heures annuelles maximum, et le taux de rémunération fixe de l’heure est de 34,30 € brut.

Professeur certifié de langue chinoise (http://www.education.gouv.fr/cid51268/conditions-inscription-concours-externe-capes.html) :

Prérequis : d’après les textes gouvernementaux, vous devez obligatoirement, à la date de publication des résultats d’admissibilité (généralement au printemps), correspondre à l’une des trois situations suivantes :

1) vous détenez un Master ;

2) vous êtes inscrit en Master 2 (vous devrez alors détenir votre Master au moment où vous serez nommé fonctionnaire stagiaire, généralement au début de l’été de la même année) ;

3) vous êtes inscrit en Master 1 (vous devrez alors être inscrit en Master 2 MEEF  au moment où vous serez nommé fonctionnaire stagiaire, généralement au début de l’été de la même année ; vous devrez détenir un Master pour être titularisé un an plus tard).

En pratique, dans le cas 2), il est préférable que le Master 2 dans lequel vous êtes inscrit soit un Master MEEF. En pratique, dans le cas 3), il semble impossible que le Master 1 dans lequel vous vous inscrivez ne soit pas un Master MEEF. Dans tous les cas, avant de s’engager sur cette voie, il est fortement conseillé que se rapprocher de l’ESPE de Strasbourg pour davantage de précisions sur ces prérequis.

Admission : sur concours (le Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement du Second degré, CAPES).

Le CAPES de chinois peut se préparer en candidat libre ou dans le cadre d’une formation dédiée (un Master notamment proposé par Paris 7 et l’INALCO, mais également par les universités d’Artois, de Montpellier 3 ou de Rennes 2). Si vous réussissez ce concours, vous devenez enseignant de langue chinoise dans le secondaire, et un poste vous est automatiquement attribué quelque part en France (vous pouvez également, en théorie, présenter votre candidature, le cas échéant, à un poste de professeur certifié de langue chinoise dans l’enseignement supérieur, mais ces postes sont rares).

Professeur agrégé de langue chinoise (http://www.education.gouv.fr/cid1054/professeur-agrege.html) :

Prérequis : détention d’un Master.

Admission : sur concours (l’agrégation).

L’agrégation de chinois peut se préparer en candidat libre ou dans le cadre d’une formation dédiée (proposée notamment par Paris 7 et l’INALCO). Si vous réussissez ce concours, vous devenez enseignant de langue chinoise dans le secondaire, et un poste vous est automatiquement attribué quelque part en France (vous pouvez également, en théorie présenter votre candidature, le cas échéant, à un poste de professeur agrégé de langue chinoise dans l’enseignement supérieur, mais ces postes sont rares).

Maître de conférences en études chinoises (http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid22657/maitres-de-conferences.html) :

Prérequis : détention d’un doctorat (http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid25332/doctorat.html), ainsi que d’une qualification (http://academia.hypotheses.org/1882) délivrée par la section 15 (http://www.cpcnu.fr/web/section-15/presentation) du Conseil National des Universités.

Parcours du doctorant : un doctorat commence par la définition d’un sujet de recherche (généralement l’approfondissement d’un sujet préalablement traité en Master) et par le choix d’un directeur de thèse qui doit accepter de diriger vos recherches ; une thèse se réalise généralement en quatre années, et se termine par une soutenance devant un jury composé d’enseignants-chercheurs ; ces années de recherche doctorale peuvent être financées par un contrat doctoral (http://cjc.jeunes-chercheurs.org/faq/rubrique.php?r=contratdoc), un contrat d’ATER (http://www.education.gouv.fr/cid1217/les-attaches-temporaires.html) ou par des vacations d’enseignement en fonction des besoins et des financements propres à chaque université (pour en savoir plus sur les financements d’une thèse, voir http://enthese.hypotheses.org/category/avant-le-doctorat/trouver-un-financement et http://enthese.hypotheses.org/139) ; à l’issue de ces années de recherche, si votre thèse ainsi que sa soutenance sont approuvées par le jury, le titre de docteur vous est alors délivré, mais il vous faudra ensuite demander votre qualification en section 15 auprès du CNU ; une fois votre diplôme de docteur et votre qualification en poche, vous pourrez alors présenter votre candidature à un poste de Maître de conférences en études chinoises.

Recrutement : les postes de maître de conférences sont publiés une fois par an, fin février, lors d’une campagne nationale synchronisée ; chaque université publie les postes de Maîtres de conférences (mais aussi de Professeur certifié, de Professeur agrégé et de Professeurs des universités) dont elle a besoin, en précisant le « profil » du candidat recherché (quelle spécialité de recherche, quels cours lui seront attribués, etc.) et la section CNU concernée (celle des études chinoises est la section 15) ; il y a généralement quatre ou cinq postes publiés chaque année en études chinoises dans toutes la France ; si un poste vous intéresse, et que vous êtes et docteur et qualifié, vous pouvez alors présenter votre candidature ; un comité d’évaluation se réunit ensuite pour étudier les différentes candidatures et en présélectionner quelques-unes (entre cinq et dix), et les candidats présélectionnés feront alors l’objet d’une audition par ce même comité ; à l’issue de l’audition de tous ces candidats, le comité établit un classement, et le poste revient au candidat classé premier (poste qu’il doit néanmoins choisir d’accepter, puisqu’un même candidat peut être également classé premier sur un ou plusieurs autres postes publiés cette même année) ; une fois le poste accepté, le lauréat devient Maître de conférences (avec un statut de fonctionnaire stagiaire pendant la première année) ; il est alors rattaché à l’université d’accueil et à un laboratoire de recherche, et il a l’obligation statutaire, en tant qu’enseignant-chercheur, d’accomplir des heures d’enseignement tout en continuant ses activités de recherche scientifique.

Professeur de Français Langue Etrangère :

Prérequis : détention d’un Master de Francais Langue Etrangère (FLE).

À l’étranger, les professeurs de FLE sont employés par les écoles de l’Alliance française, les instituts ou centres culturels des ambassades, les écoles de langues enseignant le français et, plus rarement, par les établissements scolaires étrangers où le français est enseigné en tant que langue étrangère.