La licence LLCEr études chinoises (année 2021-2022)

Mini-brochures d’information de la Licence LLCEr études chinoises

Les mini-brochures ci-dessous comprennent le calendrier de l’année universitaire, les emplois du temps du premier semestre et du second semestre, le calendrier et les modalités du contrôle des connaissances, ainsi que la liste des ouvrages obligatoires et des indications sur les sources d’informations à l’université.

Mini-brochures d’information de la Licence LLCEr études chinoises (premier semestre)

Mini-brochures d’information de la Licence LLCEr études chinoises (second semestre)

  • Brochure Licence 1 – semestre 2 – 2021-2022 – disponible ultérieurement
  • Brochure Licence 2 – semestre 4 – 2021-2022 – disponible ultérieurement
  • Brochure Licence 3 – semestre 6 – 2021-2022 – disponible ultérieurement

Description de la Licence LLCEr études chinoises

La licence d’études chinoises est une formation proposée aux personnes souhaitant se spécialiser en langue et en civilisation chinoises. Aucune compétence préliminaire en chinois n’est requise, même si le premier semestre du cursus sera plus aisé pour ceux qui auront déjà acquis quelques connaissances linguistiques avant d’entamer ces études.

C’est une formation exigeante qui s’organise en 6 unités d’enseignement (UE) et se déroule sur 6 semestres. L’apprentissage des caractères chinois est chronophage. Les étudiants devront donc s’investir dans cet apprentissage dès le début et apprendre à gérer rigoureusement leur temps. Ils devront s’intéresser à différents aspects linguistiques, littéraires, artistiques, culturels, sociologiques et politiques de la Chine ancienne, moderne et contemporaine.

Les UE 1 et 2 sont dédiées à l’apprentissage de la langue chinoise (écrite et orale, en caractères simplifiés et non simplifiés) en s’appuyant sur la lecture de textes (conçus pour l’étude puis originaux, de presse et littéraires), l’étude de la syntaxe, de la lexicographie et des exercices pratiques (en essayant de promouvoir une pratique communicative concrète). L’apprentissage de la langue chinoise classique débute au troisième semestre, celle de la langue écrite dite shumianyu au quatrième semestre.

L’UE 3 est consacrée à une approche culturelle de la Chine ancienne, moderne et contemporaine (histoire, pensées et religions, littératures classique et moderne, société contemporaine). Elle s’appuie sur la lecture de textes scientifiques et la recherche documentaire dès le début de la formation, et sur l’étude de textes originaux à partir du troisième semestre.

L’UE 4 est réservée à la langue vivante seconde. Une bonne maîtrise de l’anglais et une initiation au japonais sont recommandées.

L’UE 5 correspond à des matières d’ouverture, qui permettent à l’étudiant(e) d’enrichir son bagage de connaissances et de compétences par l’apport d’autres disciplines. Dans le cadre d cette UE5, des cours proposant une approche disciplinaire sur l’espace sinophone (géographie, droit, journalisme, géopolitique, arts, etc.) seront dispensés aux étudiants de la Licence LLCEr études chinoises.

L’UE 6 correspond à l’apprentissage de compétences transversales (méthodologie du travail universitaire, projet professionnel, Pix, projet culturel, sensibilisation à la recherche, stage).

Vous trouverez également quelques informations complémentaires sur la page du site de la faculté des langues dédiée à la licence LLCEr études chinoises.

Débouchés de la Licence LLCEr études chinoises

Les diplômés de licence de chinois se destinent principalement à :

poursuivre leurs études en master dans une spécialité pertinente avec leur formation initiale (avec en perspective les concours de l’enseignement, de la fonction publique, ou un doctorat),
travailler dans les domaines de la traduction (traduction littéraire ou technique, interprétariat),
travailler dans les métiers de l’enseignement et de la formation,
travailler dans les domaines de la documentation et de l’information (aide-archiviste, aide-bibliothécaire, documentaliste spécialisé, chargé d’acquisitions documentaires, assistant en production et analyse de données, rédacteur),
travailler dans les domaines des relations internationales, du tourisme et du commerce (médiateur culturel, guide-interprète, personnel navigant spécialisé, attaché commercial).

Pour plus d’informations sur les débouchés, veuillez vous référer aux pages dédiées qui figurent sur ce site.